FAQ

« Vous trouverez ici quelques unes des réponses aux questions que vous vous posez; pour les autres, nous nous ferons un plaisir de les aborder directement avec vous. N’hésitez pas à prendre contact avec nous. »

Quel est le niveau des intervenants ?

Jean-Olivier Allègre et Sophie Girard pratiquent le métier de consultant depuis respectivement 1998 et 1999. Ils sont aguerris à faire face à tout type de situations, des plus simples aux plus complexes. Ils interviennent dans tous les secteurs d’activité.

A quel moment commence la facturation ?

Les rendez-vous « commerciaux » d’écoute de la problématique, de présentation de la démarche avant sa totale validation par le client ne sont pas facturés. La facturation s’effectue après la réalisation des premières étapes d’intervention décidées avec le client. Dans le même registre, aucun acompte n’est demandé en amont.

Comment sont calculés les frais de déplacement ?

Les frais de déplacement sont facturés au réel pour les frais d’hébergement et de restauration, au barème fiscal pour les frais kilométriques.
Pour certains de nos clients et à leur demande, nous pouvons établir des forfaits validés avec eux.

Puis-je faire prendre en charge mes formations ?

En France, Parrhèsia est reconnu comme organisme de formation ; à ce titre les budgets peuvent être pris en charge par les organismes collecteurs. Nous nous tenons d’ailleurs à leur disposition afin de régler les éléments administratifs.

Référencement DATADOCK

Parrhèsia est référencé DATADOCK depuis le 19 juin 2017.
Ce référencement nous permet de confirmer notre agrément de formation et de vous permettre d’accéder à des formations prises en charge par les 20 OPCA de France. Ci dessous le texte officiel de présentation de DATADOCK :

«  Le référencement d’un organisme de formation par un financeur est le fait pour ce dernier d’inscrire le prestataire dans son catalogue de référencement, mis à la disposition des entreprises et des salariés. Pour le référencer, le financeur vérifie que le prestataire répond bien aux 6 critères de la loi. Pour cela, OPCA et certains autres financeurs, dont des FONGECIFS, ont défini ensemble les 21 indicateurs qui leur permettront de mesurer le respect de ces critères. C’est dans cet objectif qu’ils ont conçu Datadock, l’outil qui permet aux organismes de formation de déposer les éléments factuels qui prouvent qu’ils répondent aux exigences de qualité dictées par la loi. »

Comment sont construits les budgets ?

Les budgets sont séquencés en phases et ensuite en étape d’intervention décrivant de la façon la plus précise possible (en nombre de jours ou d’heures) nos interventions, temps de présence chez le client ou temps de préparation et analyse menés en dehors de chez nos clients.
Il est possible pour un client de procéder à l’arrêt de l’intervention à tout moment (ceci dit ce n’est jamais arrivé !) ; la facturation se fera alors au temps passé et au budget prévu dans la proposition et convention de formation.
Nous élaborons également un planning comprenant les échéances combinant les impératifs du client et les temps nécessaires au bon déroulement de nos actions.

Quelles sont vos méthodes d’intervention ?

Nos méthodes d’intervention sont multiples et complètes. Elles s’appuient souvent sur un diagnostic, un temps d’analyse et de recommandations. Ensuite et selon les besoins et problématiques nous combinons à la fois actions de conseil ou de formation (en individuel ou en collectif).
Lors des temps de formation, nous pouvons faire appel à des pédagogies très variées apprises tout au long de notre parcours, voire créées spécialement pour répondre à une problématique spécifique.
L’animation de conférences est aussi l’un de nos savoir-faire.
Nous remettons en cause nos pratiques afin de répondre avec toujours plus d’efficacité aux problématiques pour lesquelles nous sommes sollicités.

Comment gérez-vous des demandes supplémentaires ?

Nous essayons dès la formulation de notre proposition d’intervention de prévoir et anticiper l’enveloppe budgétaire prenant en compte le plus d’options possibles afin d’apporter de la visibilité à nos clients. Dans le cas d’un imprévu, les actions supplémentaires sont soumises à la validation du client. Rien n’est entrepris sans un accord préalable.

Comment pilotez-vous vos projets ?

Les propositions d’intervention sont toujours co-écrites et/ou validées par les deux associés afin de s’appuyer pleinement sur leurs complémentarités de regard et d’expériences.
Par ailleurs, des temps de pilotage sont prévus dans l’ensemble de nos démarches aux différentes phases. Ils vont du débriefing de la formation à des temps de Comité de Pilotage dédiés au débriefing de la mise en pratique.
Ces rituels nous sont précieux car notre préoccupation étant d’apporter des solutions sur-mesure, nous savons aussi construire des actions correctrices en fonction de l’évolution de l’environnement, de la réalité terrain et des enjeux de nos clients.

Qui sera mon interlocuteur ?

Un seul interlocuteur est le référent pour le client et ce, afin d’accroitre notre disponibilité et réactivité dans le déroulement de nos démarches.

Nous, nous avons un contexte spécifique, comment faites-vous pour vous adapter ?

C’est le cœur de notre savoir-faire que de construire des solutions sur mesure. Nous sommes toujours avides de découvrir des environnements inconnus à ce jour ; nous mettons au service de nos clients nos capacités d’écoute, de non jugement. Un coup d’œil sur nos secteurs d’intervention et la liste de nos clients vous permettra de juger par vous-même.

Comment mesurez-vous l’efficacité de vos interventions ?

Nous procédons à des évaluations de nos formations « à chaud » mais plus encore « à froid » (via des questionnaires, des entretiens et ou des ateliers) afin de faire le point sur les évolutions en fonction des objectifs fixés avec notre commanditaire.