Réagissez, commentez et partagez !

BLOG

Découvrez ici tous nos billets consacrés au management, à la communication.

Billets de fond, de réflexion ou de provocation...

Vous voulez recevoir régulièrement nos informations ? Etre au courant de nos derniers billets ?

Alors inscrivez-vous à notre newsletter. Venez, exprimez-vous, partagez et faites vivre les billets ; ce site est aussi le vôtre !

Pas le temps de lire un article ? Allez donc faire un tour dans notre rubrique "M.A.P", des billets à découvrir en moins d'une minute !

Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 28/06/2017
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 06/05/2017
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 08/03/2017
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 05/02/2017
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 22/01/2017
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 28/12/2016
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 21/11/2016
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 07/11/2016
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 03/11/2016
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 23/03/2016
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 30/01/2016
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 04/01/2016
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 16/11/2015
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 31/08/2015
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 19/06/2015
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 17/05/2015
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 04/05/2015
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 24/04/2015
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 07/04/2015
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 24/02/2015
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 12/01/2015
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 30/12/2014
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 14/12/2014
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 07/12/2014
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 26/11/2014
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 16/11/2014
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 29/10/2014
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 11/10/2014
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE
Publié le 05/10/2014
Auteur :
Jean-Olivier ALLEGRE

Comment se remettre d’une année de M… ?

Temps de lecture estimé: 
9 minutes

Quelle belle thématique pour la nouvelle année ! Nombre d’entreprises et de managers ont en effet connu une année 2015… chaotique… Et pas mal d’entre elles ont du effectivement faire face à ce qu’il est convenu d’appeler une année de M… Misère… Mouise… (épargnons-nous la vulgarité, n’est-ce pas ??)

Alors pour cette année 2016, au tiroir les élans lyriques et les déclamations éthiques ; pas de vœux et du concret !

 

Au fait, c’est quoi une année de M…???

Cela peut être une année économiquement épouvantable. Qu’elle soit liée à une baisse du CA, de la rentabilité, des cours des matières premières qui se sont envolées, des cours de change qui varient pour ceux qui font de l’exportation, etc.. Bien sûr, et en premier lieu, une année de m… c’est une année où l’on s’est gentiment vautré financièrement…

Mais cela peut aussi être une année pas si mauvaise que cela économiquement mais pendant laquelle on a gentiment mal servi nos clients ; rien de dramatique (quoi que ?...) on les a mal servis, la qualité de service a baissé ou a disparu ? Nos clients ont été perdus dans des méandres administratifs dignes de l’URSSAF, une capacité à répondre à une demande qui rappelle Pôle Emploi, ou la mise en place d’un standard répondeur automatique qui, outre la musique immonde et désagréable, nous avons de « choix n°1 » à « choix n°9 » en passant des # et des * qui nous font nous demander si vraiment il y a encore un être humain au bout du fil et si, vraiment, en tant que client, nous sommes importants… Le summum étant atteint quand après près de 10 minutes de déambulation téléphonique… la ligne raccroche car « tous les correspondants sont occupés… »

Et, summum de l’année de m… il y a ces entreprises où les chiffres sont… EXCELLENTS ! voire même… Où l’on n’a jamais fait une aussi belle année, mais dans lesquelles le visage des salariés ressemblent à ceux de mineurs de fond qui remonteraient à l’air libre après avoir été bloqués pendant une semaine au fond d’un puits ! Bref… De manière assez incroyable, la démotivation des salariés et des managers est à la hauteur de la performance économique et des exploits réalisés ! Alors, si vous êtes passés en 2015 par une année de m… voici quelques clefs pour ne pas remettre le couvert en 2016 !

  

1° Analyse grandes lignes

Généralement après une année de m… on adore se prendre la tête à creuser, disséquer le comment du pourquoi de tous les incidents, chez tous les acteurs avec des tableaux matriciels croisés dynamiques et… surtout… illisibles et incompréhensibles…

Comme le disait un dirigeant bien connu « c’est incompréhensible, ça ne sert à rien, ça ne permet pas de comprendre, mais ça rassure ! » Dont acte…

Alors, pour une fois, si on faisait SIMPLE et EFFICACE ! La recherche des détails cache trop souvent le fait de ne pas avoir vraiment envie de trouver des réponses… On « joue » avec les mouches, comme qui dirait… ça occupe et ça fait croire que l’on est intelligent.

Après une vraie et belle bonne année de m…, les grandes lignes de la catastrophe suffisent amplement ! On sait quels sont les 3 ou 4 points majeurs où l’on n’a pas été à la hauteur ! Alors, au lieu de se perdre dans des détails qui n’ont pas lieu d’être (on ne se demande pas si on met des rideaux bleus ou rouges aux fenêtres quand sa maison vient d’être ravagée par un ouragan ou un bombardement…)concentrons les actions et les énergies sur des éléments clefs, lisibles et que l’on suivra dans le temps. On redonne de la lisibilité dans la concentration et pas dans l’éparpillement d’une stratégie déclinée en 11 thématiques elles-mêmes déclinées chacune en 14 branches sous thématiques !!!

Somme toute, il faut une analyse brève, mettant en avant les 3 ou 4 points majeurs à travailler rapidement et dans la durée !

  

2° Des actions simples (pas simplistes !) et lisibles

Si l’analyse est grande ligne et met en avant les trous béants (managériaux, organisationnels, financiers, service client, etc…), alors les réponses apportées doivent elles aussi être claires, pertinentes, lisibles et applicables ! Si l’on a réussi à s’épargner l’analyse qui ne sert à rien, pas la peine de se perdre dans les plans d’action délirants et incompréhensibles ! Gardez le cap de la simplicité (sans être simpliste) et de la lisibilité ! La plupart des redressements de situations compliquées se sont réalisés sur des actions que d’aucuns auraient qualifiés de « cucul »… Et pourtant… La simplicité et la lisibilité des actions permet à chaque acteur de visualiser dans la réalisation ; et cette vertu est capitale, car elle permet aussi de concentrer son énergie sur des actions qui font sens…

 

3° Ne pas démobiliser ceux qui sont en énergie et motivés

Généralement, après une année de m… on oublie qu’il reste des… vivants, ou des survivants, c’est selon, et, qu’avant toutes choses, il est important, voire vital de ne pas les perdre et de leur permettre de conserver leur dynamique et leur énergie. Autrement dit, avant toutes choses, et dès que l’on a réalisé l’analyse « flash » des raisons de la catastrophe, on partage les actions centrales avec ceux qui sont le plus à même de les mettre en œuvre avec énergie, motivation et efficacité !

 

4° Récupérer le ventre mou

On le sait également, jouer les motivés, ceux qui « ont envie » c’est aussi prendre le risque de les « griller », les « carboniser » ; le célébrissime « ventre mou », c'est-à-dire les salariés qui sont là… parce qu’ils sont là est important également. Nulle entreprise n’a vocation à avoir des salariés 300% motivés et prêts à mourir pour leur entreprise… Ceci étant, il existe dans ce « ventre mou » des salariés qui sont un peu perdu, parce que… l’entreprise et/ou les managers sont eux-mêmes… pas très orientant… Voire là aussi dans le pire des cas… déboussolants ! Bien sûr ceci est un cas extrême et certainement caricatural… Mais, parfois quand vous écoutez les discours tenus dans certaines entreprises,… comment dire… vous être plus démotivés qu’autre chose… C’est ici que la concentration sur une analyse claire et des actions ciblées permet à ceux qui sont perdus de se « retrouver » ; comme par « enchantement » ?...

  

5° Etre vigilant avec les  personnes fragilisées

Pour avoir abordé en 2015 la thématique de la fragilité dans nombre d’entreprises ayant des domaines d’activité très variés, il va de soi que les salariés et managers en situation de fragilité au travail a augmenté, et, dans la traversée d’une année de m… cela n’a pas arrangé leurs cas ! Les personnes en situation de fragilité doivent trouver une place dans la remise en marche de l’entreprise et/ou de l’équipe. Etre fragile  à un instant T n’est ni une malédiction ni une situation irréversible, si et seulement si le management sait être à la hauteur des enjeux, c'est-à-dire, à la fois de comprendre ce qui se passe ET avoir les outils adaptés pour y faire face ! Les personnes en situation de fragilité, quand on sait les manager et les remettre en selle, peuvent avoir des apports assez incroyables dans la capacité de remettre en marche une entreprise ou une équipe après une année de m… Mais, pour cela, il faut, au-delà du savoir-faire nécessaire, sortir de ses a priori…

 

6° Retrouver du plaisir et oublier les objectifs

Bien sûr qu’il est nécessaire de définir des objectifs… Sinon comment faire pour redresser une situation (économique ou humaine) compliquée ??? Mais on ne gagne pas seulement, surtout après une année de m… en regardant un objectif. Ce qui s’est perdu, et ce, quelle que soient les raisons de l’année de m…, c’est, fondamentalement le PLAISIR DE FAIRE ; que ce soit un plaisir opérationnel, managérial, ou de service client. L’énergie n’est plus là et le plaisir a disparu. Et, à nouveau en règle générale, les entreprises et les managers pensent que des discours « rationnels et raisonnables », « intelligents et explicatifs » suffisent à remobiliser. Certes… Nécessaires mais largement non suffisants ! Si l’intelligence n’est pas reconnectée à un plaisir au quotidien de faire son métier, de prendre du plaisir à réaliser des actions, quelle qu’en soit la nature, le soufflé du 4 janvier sera retombé le 6… Oui la dynamique de PLAISIR est porteuse de performance, car elle est aussi un vecteur de SENS ! Et… pour un individu comme pour un collectif, quand le plaisir et le sens sont retrouvés… la performance globale (c'est-à-dire à la fois économique, personnelle et humaine) est là ! Alors, assez paradoxalement, après une année de m… ne soyez pas obnibulés par les objectifs, mais par le plaisir et l’énergie au quotidien, la bonne ambiance au service de la performance et des clients ! Un client sent quand un salarié est motivé… Et un salarié motivé, c'est-à-dire qui trouve du sens dans son travail et du plaisir dans son quotidien non seulement sert bien ses clients, mais fait gagner son entreprise…

 

7° Animer la passion et la performance au quotidien

Pour relayer et mettre en œuvre cette dynamique de la simplicité, du plaisir et du sens, il faut des lignes managériales à même de relayer cette énergie au quotidien ! Depuis quelques années, soyons clairs, les managers sont mal traités. Et pas seulement par les salariés ou les organisations syndicales, mais, et c’est certainement la vraie nouveauté de ces 3 o u 4 dernières années, par les entreprises et le Top Management. Trop de managers sont abandonnés, oubliés, voire méprisés par leurs entreprises. Et ici, la faute est non seulement managériale et entrepreneuriale, mais elle est, fondamentalement éthique et un suicide  à moyen terme ! Une entreprise sans colonne vertébrale managériale à même de porter le sens et la direction d’une stratégie, de ne pas disposer des bonnes informations en temps voulu, etc… n’a aucun avenir de performance aussi bien humaine qu’économique ! Il est temps de remobiliser les entreprises qui ont connu une année de m… en 2015 par le haut, c'est-à-dire pour le Top Management qui se soucie (enfin et à nouveau !) de ses lignes managériales, tant en terme de bien-être (le manager est un salarié comme les autres aussi ici, et n l’oublie trop fréquemment !) qu’en terme d’outils et de capacité à  entraîner ses équipes vers une performance quotidienne. Si le manager prend du plaisir, et trouve du sens  à son métier, aux objectifs de son entreprise, et aux actions clefs  à mener, il y a fort à parier… que 2016 ne sera PAS une année de m…, mais, bien plus certainement une année de MIRACLES !

 

Nous vous souhaitons à toutes et à tous une année 2016 remplie de PLAISIR, de SENS, de PERFORMANCE !

 

Sophie Girard & Jean-Olivier Allègre